Aujourd'hui, je suis allée à la réunion d'information sur le challenge zéro déchet organisé par la ville de Dunkerque. l'objectif de ce défi : "Diminuer le poids de ses déchets en évitant d’en créer et en les valorisant davantage: compostage, changement de mode de consommation, diminution du gaspillage alimentaire, réutilisation, réparation, etc."

 

objectif-zero-dechets-affiche

Après une petite présentation, l'équipe organisatrice nous a projeté un petit film sur le même challenge organisé par la ville de Roubaix (je vais le retrouver et le montrer à ma famille), puis un petit film sur une mère de famille dunkerquoise déjà bien avancée dans le zéro déchet. Après une présentation de la méthodologie qui sera  mise en place, on a pu poser des questions et déguster un petit apéro cuisiné par une asso locale (délicieux!). Il y a plusieurs partenaires supports et référents dans cette aventure : la ville de Dunkerque, la Halle au sucre, la maison de l'environnement, la fabrique verte.

Bref, c'était très motivant.

Maintenant, pour être honnête, j'ai un vieux contentieux avec le zéro déchet. Depuis longtemps, j'y suis sensibilisée et j'ai même déjà participé à une initiative avant-gardiste (comprendre, avant "l'effet de mode") à Château-Thierry. Mais à l'époque, il n'y avait pas les livres zéro déchet très connus de maintenant (excepté celui de Béa Johnson), toute la floppée de tutos en ligne et mon mari n'était pas super réceptif. En fait, peser les poubelles, ça le saoulait... Bref, j'allais au marché, on cuisinait beaucoup, je faisais mes confitures, mes bocaux, on avait une carafe filtrante, je faisais ma lessive et mes cosmétiques...

Puis, 1er coup de canif dans notre démarche, on a déménagé et là, il fallait prendre la voiture pour aller au marché, qui était le vendredi matin. ça voulait dire, prendre plus de temps sur mon temps de travail, mettre une plombe à se garer car toutes les places étaient prises, même super loin. Donc, plus de marché. Et puis l'eau du robinet du village n'était pas toujours très propre à la consommation, comme mon mari s'est rendu compte par hasard, un jour qu'il passait devant la mairie... Donc, rebonjour les bouteilles en plastique. Toujours lessive maison, confitures et cosmétiques.

2e coup : on a eu nos enfants et encore moins de temps à gérer, entre nos boulots et ma thèse. Mais j'avais quand même fabriqué mes lingettes lavables, jamais acheté un petit pot et utilisé partiellement des couches lavables. Je faisais aussi leur crème pour les fesses et le liniment. Mais bye bye la lessive maison, le savon de marseille étant incompatible avec les CL. Au premier, je faisais encore les gâteaux moi même, au 2e, j'ai arrété. Mais, l'étiquette 0 pub sur la BAL.

3e coup : le régime alimentaire sans gluten, sans lait de vache et sans sucre de mon 2e loulou.... Avec la chute de temps libre, les soucis à gérer du quotidien, assez lourds (mais ça c'est une autre histoire), achat de gâteaux tout faits, super chers, emballés et pas top...

Bref, cette année, j'ai dit STOP!!!! C'était plus possible, ma conscience saturait... Le 6e continent, les animaux avec l'estomac plein de plastique, le gaspillage, les aliments ultra transformés et les cachotteries de l'industrie agro-alimentaire, etc, etc....

ET depuis le printemps, j'ai remis les choses en place, étape par étape :

-les sacs à vrac maison

-la carafe filtrante (goût d'oeuf pourri avec l'eau du robinet, déménagement à Dunkerque, et là, bizarrement, plus de goût d'oeuf pourri...)

-emballages réutilisables pour les cadeaux

-achats de pailles et de gourdes en inox pour toute la famille

-nettoyants ménagers maison

-le saupalin lavable

Déménagement et poursuite de la démarche :

-légumes locaux au camion des jardins de Cocagne, dans mon village

-fabrication des gâteaux du gouter de mes enfants, sans gluten etc...

-Liste de menus pour la semaine...

 

DSC05701

DSC05702

(ça, c'est les biscuits de savoie sans glut au chocolat pour les gouters du we et de lundi..)

 

Mais alors, pourquoi rejoindre ce challenge, alors que je suis déjà sur la bonne voie?

*Pour ne plus être seule, pour me motiver avec d'autres, pour aider les autres familles qui seront dans mon équipe et pourquoi pas emmener des amis ou de la famille avec moi?

*Pour ALLER PLUS LOIN! Parce qu'il nous reste encore du chemin, parce que je ne suis pas seule dans mon foyer et que nos courses génèrent encore trop de plastique et que j'aimerai que Monsieur soit plus open, que l'on puisse emmener nos contenants, mieux nous organiser et in fine, en plus de réduire notre impact environnemental, économiser aussi des sous!

 

Alors venez nous rejoindre vous aussi, si vous avez envie de changer les choses!!!

Pour s'inscrire, c'est par